En pleine période de concours il est très important de maintenir un mental d'acier et de péter la forme. C'est pourquoi après avoir pris un bon gros coup de pied au cul à Pacé pour les Mines et à Rennes pour Centrale, c'est l'heure d'exposer la perfusion d'ondes sonores qui me maintient encore en vie.


> Les Fatals Picards -  A l'enterrement de Derrick

On commence avec le fleuron de la chanson française ! (souvenez vous la réussite de l'Eurovision) Non, plus sérieusement, très chère Margot me fit découvrir les fatals il y a de ça une bonne triplée d'années, et sincèrement leurs autres chansons sont cultes, comparées à cette daube d'Amour à la Française (même si j'l'aime bien). Je vous invite donc à écouter les mythiques Schizophrène, Chasse Pêche et Biture, La Balade Mentale et j'en oublie un sacré paquet. Ici j'vous mets l'Enterrement de Derrick, chanson sortie AVANT le décès du pauvre Horst Tappert qui voit ici son nom servir de vilain jeu de mots. Un hommage tout à fait mérité, à la fois fouteur de gueule pour la légendaire lenteur et chianteur de la série, mais tout de même très affectueux, allant même jusqu'a victimiser le pauvre Horst. ;) Ajoutez à cela une petite pointe de compassion pour les allemands, une instrumentalisation de qualité (ben oui, les paroles sont à la con, mais les fatals ont toujours fait des bonnes chansons, j'suis désolé on peut pas le nier), la voix absolument magique d'Ivan avec un I (qui manque cruellement aux nouvelles chansons pourries du groupe) et vous avez un groupe français qui mérite d'être bien plus connu dans nos vertes contrées gangrénées par les ondes radio commerciales. "On avait tous des petites sacoches en bandoulièèèère à l'enterrement d'Derriiiiick..."

> exist†trace - VANGUARD

Enchainons avec des horizons plus japonisants, oh, je vois déja des sourcils se froncer...
Bref, dans une bête petite soirée chez Yannael en compagnie de Mathieu, je profite de l'Orange TV locale pour lancer Nolife. Ah, Ô surprise, un clip de musique d'japonaise. Et paf, je tombe sur des espèces de pseudo-emos limite visual kei... "Encore de la grosse daube avec des gays qui chantent" me dis-je. Preuve que les préjugés sont terriblement destructeurs dans quelque situation que ce soit, ce groupe n'est constitué que de demoiselles, et en tendant un peu mieux l'oreille, il s'est trouvé que leur musique est... AUDIBLE ! Elle est même bien. Ca faisait des années que j'avais pas apprécié une petite pincée de rock un peu plus sombre à tendance métal (doux hein). Une petite intro électro, et on s'envole avec un bon gros riff de guitare qui tâche bien la chemise. Mais c'est lors du refrain que pour moi la chanson prend tout son sens et son originalité. La chanteuse fait du bon boulot, ne hurle pas (c'est rare d'après ce que j'ai pu lire) et n'a pas la voix fluette. Merde quoi, que demande le peuple, du rock et des jeux.

> Bat For Lashes - Horse and I

Découverte dans la collection de clips MSNVideo (j'ai honte), la demoiselle m'avait charmé lors de sa chanson Daniel, avec sa très belle voix, son style musical qui sort du lot, ce petit côté déprimé et aussi ce petit côté cheap, mais ça c'était propre à la chanson. C'est donc en cherchant mon pain ce matin que j'ai oublié de zapper la chanson suivant l'OST de S4 League, et paf. "Mais qu'est ce que c'est que cette vieille intro à l'orgue rythmée", oh mais c'est Bat For Lashes. Bon ben j'écoute. Et y a bon. Orgue, violons, batterie orchestre militaire, et sa voix... qui fait terriblement penser à Björk lors de certaines envolées. La preuve qu'on peut faire du rythmé, du pas chiant et du pas ringard sans guitare ni basse électrique qui sature, ou encore sans matos électro qui daychirh.

> Aira Mitsuki - Sayonara TECHNOPOLIS

Retour au pays du soleil levant, avec cette affreuse musique techno pop acidulée qui fait irrémédiablement penser à Perfume, et donc à capsule. Excepté que les filles du trio Perfume ont l'air terriblement niaises, ont la voix agaçante à force, et interprètent des mélodies électro ultra saturées pas super matures parfois. C'est justement là que la différence trône. Certes, Mitsuki a aussi la voix ultra traficotée, mais rien ne peut cacher le fait qu'elle a une voix déja bien moins nasale et aigüe... Globalement cette chanson est aussi plus mature, la mélodie n'a ici rien de cucul. C'est leur principal problème aux japonais d'ailleurs. Leur affreux goût pour tout ce qui est cucul. Autre chose qui ne s'entend pas dans cette chanson, mais la donzelle affiche des inspirations chez Justice et Daft Punk qu'elle a elle-même affirmé. D'ailleurs si vous cherchez le clip de Sayonara technopolis, vous verrez que les références visuelles à l'inoubliable clip de D.A.N.C.E. sont légion et grosses comme une maison.

> 80kidz - Life Begins At Eighty

Bon alors là, ayant été incendié par ce cher Baudar à propos de mon inculture électro, je ne dirai rien sur les qualités et les défauts de cette chanson. Bon okay, pour faire très court, appuyez sur play, montez le son dans votre maison ou votre lieu de travail, faites péter les watts, c'est ENOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORME.

Voila voila, une fois n'est pas coutume une playlist majoritairement japoniaise (malgré le fait que rien ne l'indique, les 80kidz sont orientaux eux aussi ;) ). J'essaierai de pas refaire une telle calomnie envers les oreilles occidentales fragiles que certains d'entre vous sont. Bonne glandée.